Stratégie numérique pour l’éducation
WikiCM 13/11 - #StrategieNumEDU

Faire défiler

Le 13 novembre 2018, Ludocvic Miseur, conseiller de la minisitre Schyns, a exposé, aux membre de WikiCM, la Stratégie numérique pour l’éducation en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Table des matières

Axe 1. Définir les contenus et ressources numériques au service des apprentissages
1. Les apprentissages au et par le numérique au sein du tronc commun renforcé
2. Les compétences numériques au cours des dernières années du secondaire
3. Le développement du numérique au sein du plan de pilotage de l’établissement
4. Des ressources numériques de qualité pour tous

Axe 2. Accompagner et former les enseignants et les chefs d’établissement
1. La formation
2. L’accompagnement local

Axe 3. L’équipement des écoles
1. Approche renouvelée du financement du numérique éducatif
2. Investissement dans l’équipement numérique minimal
3. Equipement spécifique supplémentaire
4. Conseil, support et maintenance

Axe 4. Partager, communiquer, diffuser
1. Créer une plateforme de ressources éducatives pour l’ensemble de la communauté éducative
2. L’écosystème numérique propre à chaque établissement

Axe 5. Développer la gouvernance numérique
1. Une transition numérique au service des acteurs du système éducatif
2. Une transition numérique assurant la simplification des procédures administratives et soutenant le pilotage du système et des établissements
3. Une transition numérique qui s’appuie sur des échanges de données sécurisés, et vise l’amélioration de la relation pédagogique et des conditions de travail des enseignants

La mutation structurelle que représente la transition vers la société numérique modifie en profondeur le rôle de l’école en matière d’appropriation des savoirs, savoir-faire et des compétences, et partant la forme scolaire. Comment développer l’acquisition des compétences numériques – ses aspects techniques, mais aussi la gestion responsable des relations virtuelles ? Comment développer
l’utilisation réfléchie du numérique en fonction de sa plus-value pédagogique ? Comment faire du numérique une opportunité pour la réduction des inégalités et éviter la fracture numérique ?

Au vu des enjeux de la transition numérique pour l’école – leur dimension transversale et leur complexité -, les travaux du Pacte pour un Enseignement d’excellence ont mis en exergue le besoin d’une  approche stratégique du numérique. Conçue par l’Administration générale de l’Enseignement, à partir du rapport du groupe de travail « transition numérique » et des orientations adoptées dans le cadre du Pacte, la Stratégie numérique pour l’éducation en Fédération Wallonie-Bruxelles identifie cinq axes d’actions complémentaires :

  • Axe 1 – Définir les contenus et ressources numériques au service des apprentissages ;
  • Axe 2 – Accompagner et former les enseignants et les chefs d’établissement ;
  • Axe 3 – Définir les modalités d’équipement des écoles ;
  • Axe 4 – Partager, communiquer et diffuser ;
  • Axe 5 – Développer la gouvernance numérique.

La Stratégie fait de la transition numérique un enjeu transversal à plusieurs chantiers du Pacte : le nouveau tronc commun renforcé, la transformation du métier de l’enseignant, la gestion de  l’hétérogénéité des classes, le travail collaboratif, l’accompagnement et la formation, la diffusion de l’innovation pédagogique, le décloisonnement de l’école et des classes, ou encore le pilotage du système scolaire et celui des établissements.

En présentant une vision intégrée de la transition numérique pour l’enseignement obligatoire en Fédération Wallonie-Bruxelles, la Stratégie souligne le besoin d’investir dans les compétences numériques dès l’enseignement obligatoire, pour donner à tous les citoyens la capacité et les moyens d’agir. La Fédération Wallonie-Bruxelles rejoint ainsi les initiatives du  gouvernement fédéral et des gouvernements régionaux qui visent à développer une vision numérique à long terme pour la société.

Mise en oeuvre de la Stratégie
La Stratégie doit être opérationnelle ; c’est pourquoi elle est présentée sous la forme d’actions prioritaires axées sur une mise en oeuvre concrète. Ces actions prioritaires croisent à dessein de  nombreux chantiers du Pacte, ainsi que leur agenda de mise en oeuvre, et identifient les acteurs et les partenaires concernés par chacune d’entre elles. La Stratégie propose également des articulations originales, notamment avec les instances régionales, afin de dégager de nouvelles synergies en matière d’équipement et d’infrastructure numériques.

Le défi que représente la transition numérique dans l’enseignement obligatoire suppose une approche concertée, voire coordonnée, des différents acteurs. A cette fin, une instance interréseaux (Comité interréseaux du numérique éducatif – CINE) dédiée à l’intégration de l’école dans la société numérique accompagnera la mise en oeuvre des initiatives liées à l’accompagnement et à la formation des enseignants, aux équipements numériques, au partage, à la communication et à la diffusion des ressources. Sous l’impulsion de l’Administration générale  de l’Enseignement, le CINE rassemblera les représentants des fédérations de pouvoirs organisateurs et des experts des nouvelles technologies, et pourra également associer à ses travaux les  organisations syndicales ainsi que les instances régionales en charge des matières numériques (AdN et CIRB). Afin que la transition numérique se concrétise dans les écoles et que les interventions les différents acteurs et partenaires de l’enseignement soient mieux articulées, il est essentiel que les initiatives de la Stratégie qui concernent directement les établissements puissent être  opérationnalisées dans le cadre d’une approche ciblée. La nouvelle instance interréseaux aura donc pour mission d’élaborer un Plan numérique destiné spécifiquement aux  établissements, et concernant en particulier les dimensions relatives à la formation et à l’accompagnement, aux équipements et aux infrastructures et au partage des ressources éducatives (voir les axes 2, 3 et 4).

Reflétant l’importance prise par le numérique dans l’enseignement, un Service général du numérique éducatif est créé au sein de l’Administration générale de l’Enseignement qui travaille  en étroite collaboration avec l’ETNIC et avec le Centre d’expertise numérique du Ministère. Les missions de ce nouveau Service sont d’assurer le suivi coordonné de la mise en oeuvre des cinq axes de la Stratégie, en collaboration avec les services de l’Administration concernés, tout en assurant la mise en oeuvre des actions qui sont immédiatement de son ressort.

Les initiatives qui composent la Stratégie recouvrent des dimensions variées – contenus des apprentissages, formations des enseignants, équipements, etc. Elles sont pour la plupart transversales aux mesures du Pacte et aux budgets prévus dans ses différents axes. Afin de développer une approche cohérente de l’investissement dans le numérique, la Stratégie prévoit également la  définition d’une approche commune des gouvernements régionaux et communautaires concernant les Fonds européens.

La Stratégie numérique pour l’éducation constitue un chantier important du Pacte et fera l’objet d’un suivi par ses instances de pilotage, notamment la cellule opérationnelle qui veille au  déploiement de l’ensemble des initiatives du Pacte avec les différentes équipes projets. L’état d’avancement de la mise en oeuvre de la Stratégie sera publié et des indicateurs de suivi seront intégrés du suivi du Pacte.

Lire la suite

Tags:

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *