WikiCM, le blog du pôle d'expertise en éducation à la citoyenneté mondiale

Tournant décolonial dans la coopération et l’éducation à la citoyenneté mondiale

La pensée décoloniale s’est invitée dans les sciences sociales depuis la fin du 20e Siècle. Ce corpus théorique a fait des émules, et résonne maintenant dans les sociétés du monde entier, confrontées aux problématiques du racisme, quotidien et structurel, et des dominations culturelles, économiques et idéologiques. Dans la coopération au développement en particulier, la nécessité d’adopter et d’intégrer une ‘culture décoloniale’ au sein des activités de coopération est devenue une revendication commune, si bien que l’on peut parler de tournant décolonial dans la coopération. Cependant, il n’est parfois pas clair d’identifier ce que les acteurs de la coopération entendent par ‘culture décoloniale’. Dans les faits, il semble que cette idée puisse passer par différentes initiatives : renforcer l’égalité entre bailleurs et partenaires sur le terrain, adapter sa communication et ses visuels, transformer le vocabulaire employé (coopération au lieu de développement, abandon du vocabulaire Nord-Sud, abandon de la dichotomie Nous-Eux), intégrer les diasporas dans les activités de la coopération, être attentif·ve dans les processus de recrutement du personnel au siège et favoriser la diversité des backgrounds culturels, etc.

Ce dossier fait suite au webinaire organisé par Annoncer la Couleur – Enabel le 3 décembre 2020 et se compose d’un article rédigé par Cécile Giraud sur la place de l’éducation à la citoyenneté mondiale dans la question décoloniale, d’une interview du Pr. Aymar Nyenyezi Bisoka et de l’enregistrement du webinaire en question. Bonne lecture !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *